LA PENSEE DE L’ETERNITE

Lecture biblique : Matthieu 7 : 13 – 14.

Chers Frères et sœurs, nous chrétiens, nous ne devons pas vivre comme si tout s’arrêtait ici-bas ; comme si après cette vie, il n’y a plus rien. Le christianisme n’est pas comme toutes les autres religieux qui n’ont aucun fondement sur l’au-delà : nous nous savons qu’après cette vie, il y a une autre vie meilleure que celle-ci.

Pourtant, nous le savons, cette vie-là n’est pas pour tout le monde; c’est pourquoi Christ a dit que peu de gens trouvent cette route, très peu de gens auront accès à cette vie. Beaucoup entrent par la grande porte, la porte facile, la porte très accessible, qui ne demande pas grand-chose.

Le vœu de mon cœur ce matin est que toi et moi, nous trouvions cette route.

Frères et sœurs, un jour, nous rendrons compte de nos actes devant le Juste Juge. Que personne ne nous trompe, un jour, seul face à face, devant notre Dieu, Il nous posera des questions par rapport à notre marche ici sur terre et à l’issu de cet interrogatoire, à l’issu de ce tribunal, chacun de nous recevra ce qui lui sera dû.

Quelle sera donc ta récompense ? Ta récompense sera proportionnelle à ta marche avec le Seigneur ici sur terre, elle sera proportionnelle à ta vie menée ici-bas.

Quelle vie mènes-tu donc ici-bas ?

As-tu des choses cachées, que personne ne connaît ? Mais sache, qu’un jour, nous rendrons compte.

Chaque jour qui passe, nous devons avoir en nous la pensée de l’éternité. Cependant, beaucoup de chrétiens abandonnent les exigences du Royaume chemin faisant.

La Bible déclare : « Dieu a mis en chacun de nous, la pensée de l’éternité ». Un jour ce monde passera, quel sera ton sort après le jugement éternel ? Marchons avec cette pensée, avec cette attitude, qu’un jour nous serons jugés.

Nous devons respecter certaines exigences pour que Dieu nous donne accès au Royaume : Entrez par la porte étroite

* Le verbe Entrer est la traduction française d’un mot grec conjugué à l’impératif, qui n’est pas facultatif. C’est un ordre, une obligation, une recommandation impérative. Soit tu entres, tu es sauvé ; soit tu n’entres pas et tu n’es pas sauvé. Soit tu es dedans, soit tu es dehors.

Le mot *Etroit vient du mot grec « stenos » qui veut dire dur, difficile. Jésus voulait dire à ses disciples, « vous êtes obligés de passer par cette porte étroite, aussi dures que soient ses conditions ». Car c’est cette porte qui mène à la vie.

Bien-aimés dans le Seigneur, la vie chrétienne n’est pas toujours une vie facile. On peut devenir facilement chrétien mais pour y rester, y demeurer, il nous faut des efforts. Celui qui a commencé la vie chrétienne a payé même de Sa vie, Ses disciple aussi ont connu des fins difficiles. La vie chrétienne n’est pas toujours rose.

C’est difficile, c’est vrai mais cette difficulté n’est pas comparable à la joie éternelle qui nous attend. L’accès est difficile mais la récompense est grande.

Pour entrer dans cette porte étroite, le Seigneur nous demande :

Le renoncement : Renoncer c’est abandonner volontairement.

Chaque jour, nous devons avoir quelque chose à renoncer car nous avons un objectif « la vie éternelle ».

Le renoncement fait partie intégrante de la vie chrétienne. On ne peut pas suivre Christ, sans renoncer au monde. On ne peut pas être de Dieu, sans renoncer aux choses passées. C’est la condition pour entrer dans la porte. L’entrée de la porte est tellement petite que tu ne peux pas entrer avec beaucoup de fardeaux. L’accès ne sera pas facile. C’est pourquoi il faut renoncer à certaines choses.

Renoncer à quoi :

Au péché : Le péché pèse tellement lourd que nous ne pouvons pas accéder avec par la petite porte. Il pèse tellement que Christ est monté à la croix à cause du péché. Voilà pourquoi Dieu hait le péché, sans haïr le pécheur. Ayons la même haine du péché que notre Seigneur. Tout péché, petit ou grand, caché ou non caché, n’a pas accès dans la porte du Seigneur.

A la mondanité : Petit à petit, le monde commence à s’installer dans l’église et nous le tolérons.

1 Jean 2 :15.

Quelques exemples de choses qui s’installent dans l’église : la musique mondaine,  le divorce, la boisson alcoolisée, etc. toutes ces choses.

Il n’y a pas de répit, ni de relaxation, dans la vie chrétienne.

Jacques 2 :12. Le salut reste et demeure individuel. Un jour, chacun de nous passera et sera jugé individuellement devant le Seigneur. Autant le ciel est vrai, autant l’enfer est vrai.

Bien-aimé dans le Seigneur, Jésus t’aime, Il a encore besoin de toi.

Leave a Comment