« LA PART DE DIEU ET LA PART DE L’HOMME » (Suite)

SOUS-THEME : « LA PRATIQUE DE LA DÎME »

LECTURE BIBLIQUE : Matthieu 12 :9 -13.

  1. ORIGINE

Le mot Dîme vient du mot latin « decima » qui signifie « dixième ». Il s’agit donc  du premier dixième (1/10) que tout enfant de Dieu doit prélever de son salaire ou de son revenu pour le consacrer à Dieu ; car c’est la part de Dieu.

Tout ce qui tombe entre nos mains n’est pas fruit du hasard, raison pour laquelle nous devons extraire la part de Dieu.

  • Genèse 14 :20. Dans la Bible, la première fois que ce mot « Dîme » a été évoqué, c’est par Abraham, le père de la foi. La dîme est donc venue avant la loi de Moïse.
  • Genèse 28 :22. Le mot dîme a été mentionné dans la Bible, pour la seconde fois, par Jacob. Ces deux personnes importantes dans la foi ont inauguré la pratique de la dîme.
  • Matthieu 23 :23. Jésus a lui aussi parlé de la dîme. Puisque Jésus-Christ, le Centre de la vie, a parlé de la dîme, personne ne peut faire abstraction. La seule parole du Christ suffit pour nous convaincre.
  1. QUI DONC DOIT PAYER LA DÎME ?

Tout chrétien, tout enfant de Dieu, bref tout homme. Certains païens même paient leurs dîmes et sont bénis. Car la Parole de Dieu reste la même pour tous ; tu donnes, tu es béni.

  1. COMMENT PAYER SA DÎME ?

La dîme qui doit être payée doit correspondre au premier dixième (1/10) de tout ce qui tombe entre nos mains.

  1. OU DOIT-ON PAYER LA DÎME ?

Malachie 3 :10. La dîme se paye dans la maison de Dieu. Elle est différente des offrandes d’actions de grâce qui peuvent se payer certaines fois en dehors de la maison de Dieu.

  1. QUE SE PASSE-T-IL LORSQUE NOUS PAYONS LA DÎME ?

 3 avantages :

  • Dieu ouvre les écluses des cieux pour celui qui paie sa dîme. Malachie 3 : 9 -10 ;
  • Celui qui paie sa dîme inaugure en permanence sa moisson ;
  • Celui qui paie sa dîme a tout son domaine, son travail, sous la protection de Dieu. Dieu veille sur cela car Il sait qu’Il a son compte, sa part, là-dedans.
  1. QUE SE PASSE-T-IL LORSQUE NOUS NE PAYONS PAS LA DÎME ?
  • On vit dans la désobéissance car Dieu nous a demandé de faire une chose et nous ne l’avons pas faite ;
  • Les portes restent fermées.

En effet, la dîme est un acte d’obéissance volontaire à Dieu et non contraignant.

  1. COMMENT SE RACHETER FACE A LA DÎME NON PAYEE ?

Lévitique 27 : 30 – 31. Pour se racheter face à la dîme non payée, dans l’Ancien Testament, il fallait trouver l’équivalent de la dîme + le cinquième (1/5) de la dîme prélevée.

Dans la Nouvelle alliance, nous pouvons faire plus, selon la conviction que nous recevons du Saint-Esprit.

En réalité, Dieu n’a pas besoin de notre argent, Il voudrait juste développer en nous, l’attitude d’obéissance. Il veut nous exercer à l’obéissance car derrière cela, il y a une bénédiction pour nous.

Ma prière : « Seigneur, veille sur mon cœur, à propos de la dîme. Que mon cœur reste soumis et obéissant à Toi. Et que ma dîme symbolise ma reconnaissance envers Toi. Amen ! »

Leave a Comment